paume


paume

paume [ pom ] n. f.
XIIe; palme 1050; lat. palma 1. palme
I
1Le dedans, l'intérieur de la main. creux; palmaire. « sa main dont elle ne voulut jamais me donner que le dessus et jamais la paume » (Balzac). « ses paumes tournées vers le ciel portaient les ampoules, les callosités des mains d'homme » (Nizan).
2(Par compar. avec deux mains jointes aux paumes appuyées) Techn. Assemblage de deux pièces perpendiculaires par une coupe à mi-bois, droite (paume carrée) ou oblique (paume grasse).
II(1320) Jeu, sport qui consistait à se renvoyer une balle de part et d'autre d'un filet, au moyen de la main à l'origine, puis d'un instrument ( batte, raquette) et selon certaines règles. La paume, ancêtre du tennis. Jouer à la paume. Longue paume, jouée sur terrain ouvert. Courte paume, jouée en terrain clos et souvent couvert. — Jeu de paume : terrain de jeu de courte paume. « La maison des bernardines du Petit-Picpus [...] avait été bâtie précisément sur l'emplacement d'un jeu de paume fameux du quatorzième au seizième siècle » (Hugo). Hist. Le serment du Jeu de paume (1789).

paume nom féminin (latin palma) Face antérieure de la main, entre le poignet et la racine des doigts. Sport dans lequel deux adversaires munis de raquettes se renvoient une balle par-dessus un filet, dans un espace clos, couvert (courte paume). La longue paume, très peu pratiquée, oppose deux équipes en plein air. Coupe à mi-bois qui forme un tenon s'assemblant dans une mortaise ouverte. ● paume (expressions) nom féminin (latin palma) Enture en paume, enture de deux chevrons, de deux pannes, selon ce type d'assemblage. ● paume (homonymes) nom féminin (latin palma) pomme nom féminin

paume
n. f.
d1./d Dedans de la main, entre le poignet et les doigts.
d2./d Jeu de balle, ancêtre du tennis.

PAUME, subst. fém.
A. —Le dedans de la main, entre le poignet et la base des doigts. Le creux de la paume; les paumes sanglantes; la paume moite; claquer, tendre les paumes. Des cheveux blancs s'éparpillaient autour de sa figure, et, adossé contre l'arbre, les paumes ouvertes, il dormait en plein soleil, d'une façon majestueuse (FLAUB., Bouvard, t.2, 1880, p.77). Il appliqua sur la blessure la paume de sa main droite pour empêcher le sang de couler, mais le sang giclait sous la paume (RAMUZ, Gde peur mont., 1926, p.150):
♦ Cette main de plâtre [de Chopin], il la regarde attentivement, la retourne, regrette qu'on ne voie pas de lignes dans la paume, admire l'extrême finesse des doigts et la vigueur de l'attache...
GREEN, Journal, 1948, p.168.
MÉTROL. Ancienne mesure, égale à la largeur de la paume d'une main, destinée à fixer la longueur des tiges de lin ou de chanvre (d'apr. FÉN. 1970).
CHARPENT. Coupe oblique exécutée à l'extrémité d'un chevron ou d'une panne permettant l'assemblage de pièces se croisant à angle droit ou dans le prolongement l'une de l'autre. Paume carrée, grasse; l'enture en paume. (Ds CHABAT 1881).
B. —Jeu, sport qui consistait à se renvoyer une balle avec une batte ou une raquette de part et d'autre d'un filet et suivant des règles précises dans un lieu aménagé à cet effet. Longue paume (en plein air); courte paume (en lieu clos). Conformément à ces paroles, il sautille sur la masse du rocher d'une pente à l'autre, comme saute une balle au jeu de paume (NERVAL, Sec. Faust, 1840, p.257). Et moi, s'il le faut, je me remettrai à jouer à la paume et à lancer le disque avec toute cette populace; c'est un moyen de lui plaire (DUMAS père, Catilina, 1848, I, 4, p.37). Une fois le duc était au bain, une autre fois à la messe, un jour au jeu de paume, un autre jour avec du monde (A. DAUDET, Pt Chose, 1868, p.170).
P. méton.
(Salle de) jeu de paume. Local couvert où se pratiquait la courte paume. P. all. hist. Le serment du Jeu de Paume. V. jeu I C 1 ex. de Marat.
La balle de paume ou simplement la paume. [La chatte] bondit à cette fenêtre comme une paume, comme une balle qu'on lance (LOTI, Livre de la pitié, 1891, p.124).
REM. Paumée, subst. fém. a) Synon. de paume (supra). b) Vx. Engagement conclu par des contractants qui se frappent la paume de la main. Lorsque tout est réglé, les deux pères se frappent dans la main, c'est la «paumée» qui engage respectivement et irrémédiablement les deux familles (MENON, LECOTTÉ, Vill. Fr., 2, 1954, p.24).
Prononc. et Orth.:[po:m]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.A. 1. Ca 1050 palme «le dedans de la main» (Alexis, éd. C. Storey, 424); 1160-74 paume (WACE, Rou, éd. H. Andresen, III, 2043); 2. ca 1170 «mesure de longueur» (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec et Enide, 1999 ds T.-L.). B. 1535 techn. «coupe oblique que l'on fait au bout d'un chevron ou d'une panne pour la joindre à un autre» (Cout. de Moyenville, Nouv. cout. gén., I, 447 ds GDF.). C. 1. 1355 jeu de la paume (Arch. nat. KK 8, fol. 209 ds GAY); 1373 jouer à la paume (B. PROST, Inv. mob. Duc Bourgogne, I, 344); 2. 1552 jeu de paume «lieu où l'on joue à la paume» (EST.); 3. 1585 (jouer à la) longue paume (NOËL DU FAIL, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, II, 165); 1680 jouer à la courte paume (RICH.). Du lat. palma «paume, creux de la main». Le jeu de paume est ainsi nommé parce qu'il se jouait primitivement avec la paume de la main. Fréq. abs. littér.:717. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 403, b) 746; XXes.: a) 890, b) 1769.

paume [pom] n. f.
ÉTYM. XIIe; palme, 1050, forme que l'on trouve encore chez Lamartine; du lat. palma. → Palme.
———
I
1 Le dedans, l'intérieur de la main. Creux (→ 2. Caler, cit. 5; couteau, cit. 4; frottement, cit. 3). || Relatif à la paume. Palmaire. || La paume; la paume de la main. || Anatomie de la paume. Hypothénar, thénar. || Les arcades palmaires, profonde et superficielle, forment le système artériel de la paume.Paume dure (cit. 3), calleuse. || Paume humide (→ Main, cit. 25), moite (cit. 1). || Paume ouverte (→ Fasciner, cit. 3), tendue… (→ Garçon, cit. 26). || S'enfoncer les ongles dans les paumes (→ Grincer, cit. 3). || Lisser (cit. 2) qqch. avec les paumes. || Partie du gant qui recouvre la paume. Empaumure; paumelle. || Recevoir ( Empaumer), lancer une balle avec la paume de la main (→ ci-dessous, II).
1 (…) le baiser qu'elle me permettait si rarement de mettre sur sa main dont elle ne voulut jamais me donner que le dessus et jamais la paume, limite où pour elle commençaient peut-être les voluptés sensuelles.
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 850.
2 (…) ses paumes, tournées vers le ciel portaient les ampoules, les callosités des mains d'homme.
P. Nizan, le Cheval de Troie, I, I.
2 (Par anal. avec deux mains jointes aux paumes appuyées). Techn. Assemblage de deux pièces perpendiculaires par une coupe à mi-bois, droite (paume carrée) ou oblique (paume grasse). || Enture de paume, en paume : assemblage bout à bout, formé d'une paume carrée et d'une cheville.
———
II (1320). La balle se lançant primitivement avec la main. Jeu, sport qui consistait à se renvoyer une balle ( Éteuf) de part et d'autre d'un filet, au moyen d'un instrument ( Batte, battoir, crosse, raquette, triquet) et selon certaines règles. || Jouer à la paume (→ Exercer, cit. 1; jeu, cit. 28; même, cit. 2, Pascal). || Échanger des balles ( Pelotage, peloter), engager le jeu, lancer la balle ( Serveur, service, servir), au jeu de paume. || La paume, ancêtre du tennis.|| Longue paume, jouée sur terrain ouvert. || Courte paume, jouée en terrain clos et souvent couvert. || Paume carrée. || Paume au tambourin (ce dernier tenant lieu de raquette). || Paume au tamis (la balle rebondissant sur un tamis, au moment du service).
Jeu de paume : bâtiment allongé, terrain de jeu de courte paume. Tripot.Allus. hist. || Le serment du Jeu de Paume.
3 (…) la maison des bernardines du Petit-Picpus (…) avait été bâtie précisément sur l'emplacement d'un jeu de paume fameux du quatorzième au seizième siècle qu'on appelait le tripot des onze mille diables.
Hugo, les Misérables, II, VI, VIII.
4 Le jeu de paume de Vincennes était un jeu de longue paume, c'est-à-dire en plein air; rien n'était donc plus facile au duc que (…) d'envoyer les balles dans les fossés.
Dumas, Vingt ans après, XXI.
Par ext. Pelote basque (→ Bercail, cit. 5).
DÉR. 1. Paumelle, paumer, 1. paumier, paumoyer, paumure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • paumé — paume [ pom ] n. f. • XIIe; palme 1050; lat. palma → 1. palme I ♦ 1 ♦ Le dedans, l intérieur de la main. ⇒ creux; palmaire. « sa main dont elle ne voulut jamais me donner que le dessus et jamais la paume » (Balzac). « ses paumes tournées vers le… …   Encyclopédie Universelle

  • paume — 1. (pô m ) s. f. 1°   Le dedans de la main. •   Le criminel qui sait lire demande un bénéfice de clergie [dans les jugements, au moyen âge].... alors on se contente de faire marquer d un fer chaud le criminel à la paume de la main ; on a eu soin… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • paumé — paumé, ée (pô mé, mée) part. passé de paumer. Qui a reçu un coup de paume, de poing. Paumé par un vigoureux gaillard, il vit trente six chandelles …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • paume — m. paume de la main; gifle. Portar quauqu un sus lo paume de la man : porter quelqu un aux nues; ne jurer que par lui …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Paume — (franz., spr. pōm , v. lat. palma, »flache Hand«), ein Ballspiel, das bis zur Revolution in Frankreich außerordentlich viel und um hohe Summen gespielt wurde. Jede größere Stadt hatte ihre bestimmten Orte für diesen Zeitvertreib. Dem P. wird ein… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • paumé — paumé, e adj. et n. Inadapté ; médiocre : Qu est ce qu il y a comme paumés ! …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • paume — I. PAUME. s. f. Le dedans de la main entre le poignet & les doigts. Avoir la paume de la main longue, courte, &c. il a esté blessé à la paume de la main. II. Paume. Le jeu de la Paume. Sorte de jeu de deux ou de plusieurs personnes, qui poussent… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PAUME — s. f. Sorte de jeu auquel jouent deux ou plusieurs personnes qui se renvoient une balle avec une raquette ou un battoir, dans un lieu préparé exprès. Jeu de la paume. C est un grand joueur de paume. Il joue parfaitement à la paume. Nous avons… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Paume — d une main gauche La paume de la main désigne l intérieur de la main, c est à dire la partie qui n est pas visible lorsque la main est fermée. Celle ci est marquée par trois rides profondes, présentes dès la naissance, appelées lignes de la… …   Wikipédia en Français

  • PAUME — s. f. Le dedans de la main entre le poignet et les doigts. Avoir la paume de la main longue, courte, etc. Il a été blessé à la paume de la main.   Pop., Siffler en paume, Appeler en faisant du creux de la main une espèce de sifflet …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)